, ,

Découvrez les raisons pour lesquelles, quelques 45000 Chevaux devaient être abattus

Mustang

45 000 chevaux sauvages devaient être prochainement abattus

Un nouveau scandale vient d’émerger de l’autre côté de l’Atlantique, et encore une fois, les coupables sont les industriels de la viande qui souhaitent voir disparaitre des pâturages les derniers mustangs qui vivent actuellement en Amérique du Nord au profit de l’installation de super-fermes qui sont-elles, très lucratives !

C’est un cabinet d’étude aux Etats-Unis qui a récemment déclaré qu’il fallait exterminer de la surface les derniers chevaux sauvages du continent nord-américain, pour faire prévaloir l’argent et le profit au détriment d’une espèce en voie de disparition.

Car les dizaines de milliers de mustangs qui peuplent l’espace public ne rapportent rien et empercheraient les industriels de la viande de construire des fermes immenses nettement plus rentables. Ces animaux sauvages occupent une « Unité d’Espace Animale » par Mois (AMU)) sans rien rapporter aux éleveurs de bovins !

De fait, le cabinet de bureau de gestion du territoire, soutenu par les barons de l’agro-business, veulent rendre lucratifs l’occupation de l’espace public en ordonnant que les presque 45 000 mustangs sauvages qui vivent encore soient abattus pour libérer de nouvelles unités d’espace au profit des moutons et autres bovins nettement plus rentables …

Mustang

Le mustang, le cheval mythique de la conquête de l’Ouest :

Le mustang est l’une des dernières espèces qui peuplent librement le continent nord-américain, et notamment le Nord-ouest des Etats-Unis. Ces mustangs sauvages sont des derniers héritiers des chevaux importés par les colons lors de la conquête de l’Ouest avant qu’ils ne retournent à l’état sauvage.
« Mustang », qui vient du mot espagnol « mustango », désigne un cheval perdu, sans propriétaire. Cette espèce à la réputation d’être métissée et ont, à ce titre, des robes d’une incroyable variété de couleurs.
Les mustangs se sont parfaitement acclimatés au climat des grandes plaines d’Amérique du Nord et vivent librement avec d’autres espèces animales comme les ânes devenus également sauvages …

Mustang

Le mustang et l’homme, une longue histoire sanglante :

Le Mustang est donc devenu au fil des siècles le cheval du Cow-boy, mais derrière cette image d’Epinal un peu dévoyée, le mustang a connu une histoire sanglante.

Ce cheval robuste n’a pas résisté à la perfidie de l’homme. Car sur les plus de 2 millions de mustangs sauvages qui peuplaient les grandes plaines de l’Ouest, plus de la moitié a été abattue pour devenir une farine destinée aux animaux d’élevage.
Le plus grand massacre de l’histoire a donc eu lieu au cours du 20e siècle pour en faire un des aliments les plus communément utilisé pour nourrir les animaux domestiques et les animaux d’élevage. Le mustang est facile à chasser et va devenir de la chair à canon pour satisfaire aux besoins financiers d’une industrie de la viande toujours plus vorace !

Ainsi, en quelques années, les mustangs sauvages ne sont plus que 270 000 à pâturer librement dans les grandes plaines américaines, un véritable génocide a eu lieu.

Des « nuisibles » abattus

En 1971, l’homme américain prend enfin conscience de l’abomination qui a eu lieu, et une loi fédérale voit enfin le jour pour protéger le mustang. Sa chasse est désormais interdite et le mustang devient un véritable monument historique.
Mais l’industrie agroalimentaire ne l’a jamais entendu ainsi et continu, de manière perfide, à bénéficier de cette chaire animale en les rachetant à des négociants peu scrupuleux.
Car le mustang se reproduit facilement et les autorités ont décidé de réguler de manière préventive les chevaux sauvages. L’adoption a été l’une des solutions proposées, mais on s’est vite rendu compte que les acheteurs n’étaient autres que des sous-traitants qui travaillaient pour les abattoirs …

Ainsi pour contrôler cette population, les massacres sont nombreux et le Bureau de Gestion du Territoire a récemment proposé que les derniers mustangs soient abattus, et cela, dans l’indifférence générale.

Cette tuerie de masse n’a pas encore eu lieu, mais il est encore temps de se mobiliser pour préserver les animaux sauvages de la barbarie des industriels toujours plus avide de profit !

Hey toi ! La suite de l’histoire c’est par ici ! 🙂

girafe

A quoi ressembleraient les animaux s’ils avaient les yeux de face ?

chien

Nous vous mettons au défi de trouver un chien mieux dressé que lui !